Petit télégraphiste devenu Archiduc !

Qualifier Camille Rayon de pionnier et de visionnaire pour son esprit d’entreprise, ou encore de héros après son engagement dans la Résistance au tout début de la deuxième guerre mondiale, n’étonnera personne et certainement pas ceux qui ont eu, un jour, la chance de croiser son chemin. Un parcours exceptionnel qui débute le 3 juin 1913 à Antibes.

C’est ce jour-là que l’aviateur Edmond Perreyon atteint les 5 100 m. Une altitude qui permet au chef pilote de chez Blériot d’établir un nouveau record du monde de hauteur avec une passagère.
Un signe venu du ciel pour ouvrir le fabuleux destin du petit Camille.

Privé d’études

En ce début du XXème siècle et un an tout juste avant l’assassinat de l’Archiduc François-Ferdinand, l’héritier du trône austro-hongrois à Sarajevo, à l’origine de la Grande Guerre, la famille Rayon habite rue Vauban à Antibes. Un deuxième clin d’œil du destin pour ce futur grand bâtisseur !
Camille s’immisce sans bruit dans une fratrie de quatre garçons et deux filles. Une famille issue d’un milieu modeste avec un père facteur et une mère au foyer.

Brillant élève et attiré par les études, Camille doit pourtant abandonner très jeune les bancs de l’école pour devenir télégraphiste et obéir ainsi à l’autorité parentale. Ce sera l’un de ses plus grands regrets qu’il comblera plus tard par une curiosité positive mais dont il fera toujours un léger complexe, ce qui le poussera quelques années plus tard à refuser un poste de… ministre.

Un périple à pied jusqu’au Portugal

Comme tous les jeunes de sa génération, Camille accomplit son service militaire mais avec la déclaration de la deuxième guerre mondiale, son destin va s’en trouver bouleversé.
Marié à une jeune fille d’origine anglo-irlandaise, Camille ne tarde pas à entrer en résistance. Après le franchissement de la zone sud par l’armée allemande, Camille veut mettre son épouse hors de danger de l’envahisseur et il organise son départ pour le Portugal. Une fois en sécurité, il décide de la rejoindre… à pied. Un long périple durant lequel il sera arrêté à plusieurs reprises avant de s’évader à chaque fois. C’est d’ailleurs au cours de cet exil au Portugal que Pierre (aujourd’hui PDG du Port Camille Rayon), le premier fils de Camille, va voir le jour.

L’Angleterre et le Général de Gaulle

Après ce passage obligé au pays des Lusitaniens, c’est vers l’Angleterre que la destinée de Camille, le rebelle, va se poursuivre auprès d’un certain… Général De Gaulle.
Une fois installé auprès de celui qui a lancé son appel à la résistance à l’ensemble du peuple français au soir du 18 juin 1940 sur les ondes de la BBC, Camille Rayon intègre les forces Britanniques et devient l’un des premiers SAS (Special Air Service). Cette unité regroupait des commandos parachutistes missionnés sur des raids dangereux près des lignes allemandes. Un régiment d’élite qui lui permettra, par la suite, de devenir l’un des futurs chefs de réseau de la résistance en France.

Placé sous les ordres de Maurice Bourges-Maunoury, futur chef du gouvernement en 1957 sous la IIIème République, Camille Rayon occupe le poste de responsable du Sud-Est de la France. Un rôle pour lequel il sera plus connu sous le titre “d’Archiduc” ou le pseudo de “Pierre-Michel” (les prénoms de son fils)…

Article : Katherine NATTON