Sur son site internet (www.girardin.fr), l’entreprise GIRARDIN met en avant ses trois points forts : qualité, réactivité et ponctualité. Et ce ne sont pas les seuls !

Des atouts qui font la fierté de la société grassoise et qui restent toujours d’actualité pour la troisième génération de Girardin.
C’est donc en 1954, que Maurice, le grand-père, créé son entreprise. Une époque où le charbon est encore roi dans les foyers de France avant qu’il ne soit détronné par le gaz. Puis c’est l’avènement du fuel, dix ans plus tard. Dans cette période des « sixties », Maurice voit plus loin et toujours dans ce souci de satisfaire sa clientèle, tant en qualité qu’en sécurité, il s’associe au raffineur Total France.

Arrive alors, le premier passage de témoin. Nous sommes en 1971. Jacques et sa sœur Nicole prennent la main pour développer le fioul domestique.

Le début des années 90 sonne l’intronisation des fils de Jacques. Marc devient ainsi responsable du secteur « lubrifiants » tandis que Frédéric s’occupe du chauffage et du fuel.

Ce ne sera qu’en 1998, que Luc, le dernier des fils Girardin rejoindra la fratrie.
A cette époque, il ne sait pas encore qu’il va se spécialiser dans l’avitaillement. Une nouvelle branche dans l’entreprise Girardin qui va prendre forme en 2008 grâce à une demande un peu spéciale d’un bateau ancré à Cannes. « Il y avait urgence et nous avons assuré la livraison dans les temps » se souvient le plus jeune frère.

Un coup du destin qui n’échappe pas à l’esprit novateur du trio d’entrepreneurs. « C’était un tout nouveau marché à prendre pour nous » poursuit Luc Girardin qui va être chargé de suivre de près cette nouvelle option.
« Jusque-là nous avions une activité principale tournée vers le fuel domestique avec des livraisons hivernales et là on développait une branche essentiellement estivale. Il a donc fallu revoir notre flotte de véhicules et embaucher des chauffeurs qui sont passés de 7 à 13. Un développement qui a également nécessité la création d’un dépôt sous douane pour le gasoil bleu (détaxé) ».
Aujourd’hui l’avitaillement représente 40 % de l’activité de l’entreprise Girardin qui travaille avec les brokers et les capitaineries des ports, de Monaco à Saint-Tropez.

Son entrée dans le port Camille Rayon, Luc Girardin la doit à ses relations avec des sociétés de management. « Ensuite, il faut obtenir les autorisations de passage auprès des autorités portuaires. Des démarches qui ont été faciles avec le port Camille Rayon, où nous effectuons des livraisons régulières. Depuis, nous entretenons des relations très cordiales avec la capitainerie et l’ensemble de ses employés puisque nous avitaillons également la station du port ».

Mais avec les nouvelles énergies moins polluantes et l’augmentation drastique des prix des carburants, qu’en sera-t-il demain ?
Un avenir que la SAS Girardin a forcément anticipé, comme toujours. « Aujourd’hui, on est obligé de s’orienter vers une mixité énergétique. Avec les progrès technologiques, les bateaux consomment moins, c’est un fait. Pour moi, la seule économie d’énergie est celle qu’on ne consomme pas. De là à passer au tout électrique sur les gros bateaux, ce n’est pas possible. Par contre, la solution pourrait venir des moteurs hybrides, pourquoi pas ? ».

Un constat basique pour Luc Girardin pourtant ce n’est pas tant cette diminution de consommation qui inquiète le responsable de l’avitaillement Girardin. « Le gros problème c’est la loi sur la fiscalité. Les propriétaires de yachts vont perdre en pouvoir d’achat et cela risque de les pousser à s’amarrer dans des ports étrangers, plus accueillant pour la fiscalité ».

Une option qui n’inquiète pas que les avitailleurs car les ports de France génèrent de nombreux emplois induits et c’est notamment le cas pour « Camille Rayon » et ses nombreux acteurs directs et indirects.

Des tempêtes environnementales et fiscales face auxquelles la SAS Girardin a toujours su s’acclimater. Voilà de quoi augurer une belle continuité pour la quatrième génération.

GIRARDIN SAS
61, route de la Marigarde
06130 GRASSE Tél. : 04 93 70 11 91 Fax : 04 93 70 78 04
Mail : contact@girardin.fr Site : www.girardin.fr

Article K.NATTON